Service Régional du Tourisme de Tambacounda, Kédougou

Print Friendly, PDF & Email

 1.   Présentation du Service :

Le Service Régional du Tourisme de TC – KG est abrité par une villa (R+1) conventionnée par l’Etat au Quartier Liberté de Tambacounda, à proximité de la RTS3.

Présentement le service comprend :

Le bureau du Chef de Service

Le Secrétariat

Le Service Régional du Tourisme est un Service déconcentré du Ministère du Tourisme qui a pour mission principale de mettre en œuvre la politique touristique de l’Etat dans sa zone de compétence.

2.   Missions du Chef de Service :

Sous l’autorité du Gouverneur, le Chef de Service Régional du Tourisme de Tambacounda – Kédougou veille à l’exercice et au développement de l’activité touristique.

De manière générale les missions se déclinent comme suit:

  • Assurer la liaison entre le Ministère du Tourisme et les professionnels du secteur ;
  • Collecter et transmettre au Ministre du Tourisme, toutes les informations utiles sur les questions ou projets d’intérêt touristique ;
  • Siéger dans tous les organismes et commissions régionaux ou départementaux où un représentant du Ministre chargé du Tourisme est envisagé ;
  • Recevoir et procéder à l’instruction des dossiers de demande  d’agrément et d’ouverture des établissements d’hébergement touristique et des agences de voyages dans sa zone de compétence avant de les soumettre au niveau central ;
  • Recevoir les demandes de cartes des guides pour transmission au Ministère 
  • Contrôler et encadrer les établissements d’hébergement touristiques, les agences de voyages et autres organisations et entreprises touristiques pour veiller sur la qualité du produit et la prestation des services;
  • Collaborer avec les acteurs dans les activités des organisations et entreprises touristiques (syndicats d’initiatives, Associations de Guides, office du tourisme…) ;
  • Tenir et mettre à jour un fichier local pour les établissements d’hébergement touristique, les agences de voyages et les guides touristiques ;
  • Mettre à la disposition des établissements d’hébergement touristique les fiches de statistiques, les collecter et les transmettre au niveau central pour traitement.

3.   Projets  Phares du Pôle Sénégal Oriental :

Au Sénégal le Tourisme fait parti des Secteurs prioritaires du PSE pour le développement socioéconomique et constitue laDeuxième source de devises du pays (6,7% du PIB).

Le PSE a pour objectif à travers différents projets structurants et ambitieux en phase avecla politique du secteur, de faire du Sénégal unedestination touristique phare (dans le top 5 des destinations touristiques en Afrique) avec de réelles retombées en termes de croissance, de génération de revenus et d’emplois.

A cet effet, des actions fortes sont envisagées pour le développement de zones présentant un potentiel certain pour la diversification de l’offre dans des segments tels que l’écotourisme, le tourisme de vision, la chasse et la culture.

Ainsi, pour le Pôle Sénégal Oriental, les projets ci-dessous sont en perspective:

  • Le Projet d’éco tourisme de Tambacounda et Kédougou ;
  • Le projet de mise en place d’un incubateur du plan sectoriel de développement du Micro tourisme  à Tambacounda;
  • Le projet d’appui au développement des campements villageois et des campements communautaires de Tambacounda et Kédougou
  • Le projet de réhabilitation de certains sites du Parc National du Niokolo Koba(PNNK)
  • Le projet de réhabilitation de routes et pistes menant à certains sites touristiques

4.   Services aux usagers :

  • La demande d’agrément et d’ouverture à l’exploitation des Etablissements d’hébergement touristique ;
  • La demande de licence d’agences de voyages, de tourisme et de transports touristiques ;
  • La demande de carte de Guide touristique ;
  • La mise à disposition d’informations sur le Pôle touristique

5.   Offre touristique du Pôle Sénégal Oriental :

Seule région vallonnée du Sénégal, le Pôle Sénégal Oriental est certainement la plus        riche en surprise et en dépaysement du pays.

IL qui couvre une superficie de 59602 Km2 (42 706 + 16896 Km2) est limitrophe à 4 pays et à 4 Régions du Sénégal et présente un potentiel touristique riche et varié. Cependant, ce potentiel est faiblement exploité  et manque encore de visibilité ; ce qui nécessite sa valorisation pour rehausser l’attractivité de l’offre touristique de la destination.

  • l’Ecotourisme

 La beauté environnementale et la valeur de la biodiversité de la flore et de la faune, en plus de la diversité culturelle et des traditions ancestrales que l´on trouve dans cette partie du Sénégal, sont des raisons suffisantes pour faire de l´écotourisme le moteur du développement socioéconomique à long terme.

Le Parc National du Niokolo Koba fait partie de ces merveilles de l’écotourisme sénégalais classées au patrimoine mondial de l’UNESCO comme réserve de la biosphère internationale. Le parc compte près de 350 espèces d’oiseaux et environ 80 espèces de mammifères, dont des lions, des antilopes, des singes, des léopards, des buffles, des crocodiles, des hippopotames, et bien d’autres espèces.

Dans cette partie du Sénégal, le Pays Bassari avec la présence de trois ethnies (BassariBédik  et Peul),  est certainement un modèle de tradition authentique ancestrale en symbiose avec la nature sauvage et joue un rôle prépondérant dans l’écotourisme.

Cette pluralité et cette diversité culturelle, en plus du beau et attractif paysage peuvent transformer la zone en un pôle croissant d´attraction touristique.

  • Le Tourisme de découverte et de vision :

Dernier sanctuaire de la faune sénégalaise le Parc National du Niokolo Koba qui est                         inscrit comme site du Patrimoine mondial et Réserve de la biosphère internationale offre un paysage où se concentrent presque toutes les espèces végétales (1500) et animales des savanes de l’Ouest africain  

A côté de ce sanctuaire naturel, les Cascades de Dimboli, de Ségou, de Toumania et particulièrement de Dindéfélo (au pied de la montagne en langue peul) qui est la plus célèbre cascade, font l’attraction de la zone de Kédougou.

  • Le Tourisme cynégétique (la chasse) :

Le Pôle Sénégal Oriental compte 30 zones amodiées dont 25 dans la Région de Tambacounda où l’on pratique surtout la chasse au petit gibier et 5 dans la Région de Kédougou  qui a la particularité d’abriter la seule zone au Sénégal où se pratique la grande chasse. Il s’agit de la zone d’intérêt cynégétique(ZIC) de la Falémé qui couvre 1 336 000 ha  et constitue la zone de prédilection des amateurs de la grande chasse qui peuvent traquer la grande faune comme le Koba, le Buffle, le Guib harnaché, l’Ourébi ou le Céphalophe.

  • . Le tourisme culturel :

Inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, le pays Bassari, est marqué par  une grande diversité et une richesse culturelle avec les ethnies dites minoritaires qui organisent régulièrement des festivals et des manifestations traditionnelles.

Les vestiges de la colonisation constituent également une attraction touristique avec l’existence de plusieurs  sites historiques (le pavillon de René Caillé, le cimetière colonial de Bakel, le fort St Pierre de Sénédebou, le Fort de Faidherbe…) en plus d’autres patrimoines comme la première prison de Tambacounda où a séjourné Aline Sitöé DIATTA avant sa déportation au Mali, les mégalithes de DOUBA, les puits mystiques de Tambacounda…

6.   Organisation du secteur dans le pôle (acteurs, syndicats d'initiatives) :

La Région compte deux syndicats d’initiatives et de tourisme et deux Associations de Guides touristiques qui ont pour vocation de promouvoir l’activité touristique.

Cependant, pour qu’ils puissent bien jouer ce rôle et assurer des prestations de service de qualité, le besoin en formation constitue une priorité dans l’ensemble du Pôle où on note l’absence  d’une Ecole de formation concernant le secteur.